La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

s'informer

communiqué de presse

Le gouvernement du Québec et la Société de recherche sur le cancer annoncent un soutien financier de près de 5 M$ pour un projet de recherche sur la prévention du cancer de la prostate

Recherche en environnement-cancer

Laval, le 21 février 2011 -  Le député de Chomedey et adjoint parlementaire au ministre des Transports et au ministre du Revenu, Guy Ouellette, au nom du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac, et le président de la Société de recherche sur le cancer, Mario Chevrette, annoncent  l'attribution d'un soutien financier de 4 728 203 $ réparti sur cinq ans pour le projet de recherche intitulé « Programme de recherche québécois pour la prévention du cancer de la prostate ».

« Le Programme de recherche québécois pour la prévention du cancer de la prostate présenté aujourd’hui propose d’établir, au Québec, un nouvel effort collectif et de longue durée dans la prévention du cancer de la prostate, qui est le plus fréquent chez les hommes québécois. Ce projet aura des répercussions positives sur la santé de la population, sur le soutien de chercheurs compétents et sur le développement d'une relève hautement qualifiée », a soutenu le député Guy Ouellette.

Ce projet permettra de mieux mesurer l’impact de divers éléments de notre environnement sur les risques de développer ou d’influencer la progression du cancer de la prostate. Les chercheurs Marie-Élise Parent, de l'Institut national de recherche scientifique–Centre INRS- Institut Armand-Frappier et Pierre Karakiewicz, de l’Université de Montréal, mèneront la recherche. Le projet a été sélectionné à la suite du premier concours organisé dans le cadre du programme Groupe de recherche et de prévention en environnement-cancer (GRePEC), co-financé à parts égales par la Société de recherche sur le cancer (SRC) et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE). Le processus d’évaluation des candidatures s’est effectué sous la supervision du Fonds de la recherche en santé du Québec.

De son côté, Mario Chevrette, président de la Société de recherche sur le cancer, a affirmé : « Le projet GRePEC est né d’une initiative de la SRC à la suite de la création du Fonds Environnement-cancerMD. Reconnaissant que les facteurs environnementaux pourraient être impliqués dans près de 90 % des cas de cancer, l’investissement dans ce secteur de recherche encore trop peu financé est primordial. Une meilleure connaissance de ces facteurs environnementaux permettra de mieux prévenir et vaincre le cancer, première cause de mortalité au pays ».

« Le Fonds de la recherche en santé du Québec est très heureux d’avoir chapeauté le processus d’évaluation scientifique qui a mené à la sélection de ce projet de recherche. Je tiens à souligner l’excellence de nos chercheurs dans ce domaine prioritaire. Les retombées attendues de ce projet sont extrêmement pertinentes pour la santé des Québécois », a révélé M. Howard Bergman, vice-président aux affaires scientifiques du Fonds de la recherche en santé du Québec.

À propos du Groupe de recherche et de prévention en environnement-cancer (GrePEC)

Ce programme a été créé grâce à un partenariat entre la Société de recherche sur le cancer (SRC), le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ) et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE). Le GRePEC bénéficie d'un investissement de 15 M$ sur 5 ans, financé à parts égales par la SRC et le MDEIE via la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation (SQRI). Rio Tinto Alcan et le Réseau de recherche en santé environnementale sont aussi partenaires de ce programme.

Le GRePEC vise à réunir un maximum de preuves scientifiques pour démontrer l'impact de divers éléments de notre environnement sur les risques de développer un cancer. Il favorise des projets multidisciplinaires et multi-institutionnels qui engendrent des résultats concrets, ainsi que la recherche «translationnelle», c'est-à-dire passant du laboratoire au patient. La seconde compétition de ce programme est maintenant lancée. Les lettres d'intention sont attendues à la Société de recherche sur le cancer d'ici le 8 mars 2011.

À propos de la Société de recherche sur le cancer

La Société de recherche sur le cancer (SRC) est un organisme national, sans but lucratif, dont la mission est de financer exclusivement la recherche sur le cancer et d’offrir des subventions de démarrage aux projets et aux chercheurs les plus prometteurs à travers le Canada. Fondée en 1945, la SRC est fière de célébrer cette année son 65e anniversaire. Sa longévité est gage de son expertise et de sa détermination dans la lutte qu’elle mène contre le cancer. Pour plus de renseignements : www.RechercheCancer.ca.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

À propos du Fonds de la recherche en santé du Québec

Cet organisme subventionnaire à but non lucratif relève du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et met en œuvre les stratégies gouvernementales en matière de recherche en santé humaine telles que définies par la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation. Le fonds a pour mandat la promotion et l’aide financière des recherches, la diffusion des connaissances et la formation des chercheurs, ainsi que l’établissement de partenariats nécessaires au développement du système québécois de la recherche et de l’innovation, et le rayonnement de la recherche sur le plan international. Pour plus de renseignements : www.frsq.gouv.qc.ca.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

À propos de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation

Intitulée Mobiliser, Innover, Prospérer, la SQRI vise notamment une restructuration du financement de la recherche publique en vue de renforcer le leadership scientifique québécois, de se doter d’une vision concertée de son développement, de mieux positionner la recherche québécoise et de la faire rayonner davantage sur le plan international.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du MDEIE, consulter la page Web www.mdeie.gouv.qc.ca/programmes.

– 30 –

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère des Finances et de l’Économie, s’inscrire au fil RSS approprié en vous rendant au : www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Source(s) :

Jean-François Coderre
Attaché politique
Bureau de comté du député de Chomedey
450 686-0166

Éva Kammer
Communications
Société de recherche sur le cancer
514 861-9227 poste 253

Julie Martineau
Directrice des communications et des affaires publiques
INRS
418 654-2501

Renseignement(s) :

Nancy-Sonia Trudelle
Responsable des relations avec les médias
Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation
418 691-5698, poste 3710